Pourquoi certains de mes modèles 3D ont besoin d'être corrigés avant d'être réalisés ?

Lorsque vous transférez un modèle 3D dans la galerie, il se peut que certaines incohérences géométriques empêchent la réalisation du design sans modification préalable. La raison la plus courante est que le modèle ne représente pas un solide de manière univoque. Il est également possible que certains détails soient trop fins pour être réalisés.
La majorité des outils de modélisation 3D disponibles de nos jours se concentrent sur la création de modèles pour le rendu visuel et l'animation. La plupart du temps, ces logiciels n'ont pas besoin que l'objet soit solide et représentent ainsi uniquement sa surface. Cette information est parfois insuffisante pour reconstruire un objet solide à partir du design 3D.
Lorsque c'est possible, nos outils logiciels essayeront de réparer automatiquement le modèle 3D. Cependant, certains problèmes nécessitent d'éditer manuellement le modèle. Un aperçu rapide des problèmes potentiels est présenté ci-dessous.

  • Bords et trous

    Un modèle 3D peut contenir des surfaces avec des bords, qui ne délimitent pas un volume. Ces surfaces n'ont pas d'épaisseur et ne peuvent donc pas être réalisées. Parfois, ce sont de petits trous dans une surface quasi-fermée qui l'empêchent d'être 'étanche'.
    Ce problème peut être corrigé soit en supprimant simplement la surface, soit en l'extrudant (à l'aide de l'outil "pousser/tirer" ou "déplacer" de votre logiciel de modélisation 3D), soit en complétant les trous de manière à obtenir des surfaces fermées.
  • Mauvaise orientation

    Dans la plupart des logiciels de modélisation 3D, les surfaces sont orientées de manière à avoir un coté "pile" et un coté "face". Lorsqu'une telle surface est fermée, son orientation est utilisée pour définir l'intérieur et l'extérieur du volume délimité. Parfois la surface n'est pas orientée de manière cohérente et la séparation entre l'intérieur et l'extérieur de l'objet n'est pas claire.
    La plupart du temps, cette incohérence est résolue en inversant les facettes problématiques. Cependant certaines surfaces sont impossible à orienter (comme le ruban de Moebius ou la bouteille de Klein). Pour réaliser ce genre d'objets, leur surface doit être découpée puis épaissie par extrusion.
  • Arêtes ou points singuliers

    Lors de la conception d'un modèle 3D, certaines opérations peuvent créer des surfaces ambigües qui se connectent entre elles en un point ou une arête unique et commune. Ces singularités empêchent de déterminer quels volumes sont contenus par ces surfaces.
    Ces singularités peuvent être éliminées en dupliquant les arêtes et les points de jonction de manière à déconnecter les surfaces problématiques. Les duplicatas de ces points et arêtes peuvent résider au même endroit dans l'espace, mais chaque surface doit en posséder sa propre copie.